Jury Polar 2016-2017


Le jury Polar est un évènement régulier depuis 4 ans. Evènement ouvert à tous, il vous est proposé de novembre à avril une sélection thématique de 5 romans policiers, à vous de noter vos romans préférés. Des rencontres avec des auteurs ou conférenciers ponctuent ce temps jusqu’à l'annonce du lauréat.

Cette année les romans policiers à l’honneur étaient une sélection “100% Polar français”.

 

1er et lauréat 2016-2017
   Le paradoxe du cerf-volant de Philippe Georget
Pierre, 27 ans, termine sa carrière de boxeur sur une défaite cuisante. En guise de reconversion, il entre au service de Lazlo, un prêteur sur gages croate dont les débiteurs doivent parfois être relancés de façon musclée. Mais lorque Lazlo est retrouvé assassiné et torturé, Pierre est soupçonné par la police en même temps que traqué par des tueurs serbes.

 

2ème
   Poulets grillés de Sophie Hénaff
Buron, nouveau patron de la police judiciaire, réunit dans un même service une quarantaine de fonctionnaires mis au placard et les charge de toutes les affaires classées de la région. Il confie le commandement de cette brigade à son ex-protégée la commissaire Anne Capestan, reine de la bavure aimant contrarier sa hiérarchie.

 

3ème
   Des noeuds d'acier de Sandrine Collette
En 2001, Théo croupit au fond de la cave d'une maison isolée. Alors qu'il sortait de prison, il a été enlevé par deux vieillards qui veulent en faire leur esclave. Privé d'eau et de nourriture, il résiste et se jure de leur échapper. Grand prix de littérature policière 2013 (roman français).

 

 

4ème
   Les ombres mortes de Christian Roux
Geoffrey Martin ne s'appelle pas ainsi. Après un accident de voiture qui lui a fait perdre la mémoire, il a pris ce nom qui figurait sur ses faux papiers. Il rencontre l'amour en la personne de Josepha et commence une nouvelle vie. Lorsqu'il apprend que Josepha s'est suicidée, Geoffrey ne peut le croire et tente de retrouver la mémoire, persuadé que dans son passé réside la clé de tout.

 

5ème
   Fakirs d’Antonin Varenne
Le lieutenant Guérin est installé à la section "suicides", la corvée redoutée de la police judiciaire. Il se retrouve avec Lambert, un stagiaire qui passe pour un débile patenté auprès de tous ses collègues. Néanmoins, le duo fonctionne. Ils vont rencontrer John Nichols, un Franco-Américain qui débarque à Paris pour enquêter sur la mort suspecte de son ami Alan Mustgrave.